Maladies de la saison froide. Trachéite : causes et remèdes

Maladies de la saison froide. Trachéite : causes et remèdes

La trachéite, trouble caractéristique notamment de la saison froide, se présente sous diverses formes, plus ou moins sévères. Mais dans cet article, nous ne parlerons pas des symptômes, mais des principaux coupables de l’apparition de la maladie et des possibilités de traitement.

Quels sont les facteurs responsables de la maladie ?

Parmi les «coupables» responsables de l’inflammation trachéale, on trouve :

a. Infections virales et bactériennes

La pathologie a diverses causes, mais le plus souvent, elle peut résulter d’infections par des microorganismes pathogènes tels que des virus (trachéite virale) et des bactéries (trachéite bactérienne). Et, pas par hasard, il se trouve être associé à d’autres maladies respiratoires.

Dans les infections virales, la maladie peut être entretenue par des virus responsables de la grippe et du rhume (virus de la grippe, rhinovirus, adénovirus). Au lieu de cela, sous forme bactérienne, toute la «responsabilité» incombe aux staphylocoques (Staphylococcus aureus) et aux streptocoques (pneumocoques).

b. Reflux gastro-œsophagien

La maladie se manifeste en “montant” le contenu gastrique vers l’œsophage et les voies respiratoires (y compris la trachée), où ils atteignent les sucs gastriques acides. Mais comme les tissus qui les «tapissent» ne sont pas enclins à résister à «l’attaque» de substances aussi agressives, le reflux peut provoquer une irritation et une inflammation de la zone.

c. Exposition aux allergènes et aux polluants

Si l’air inhalé contient des irritants pour la muqueuse respiratoire (pollen, poussière, smog, poils d’animaux, fumée, détergents, etc.), ils peuvent provoquer une inflammation des voies respiratoires qu’ils traversent. Les plus sujets sont la trachée et les bronches.

La trachéite ne peut être contagieuse que si elle est causée par des agents pathogènes et non par des allergènes. Dans les catégories à haut risque de maladie figurent les fumeurs, mais aussi les personnes qui, pour diverses raisons, sont obligées de passer de nombreuses heures dans des environnements pollués.

Quels sont les meilleurs remèdes ?

Les patients atteints d’une forme contagieuse doivent éviter la congestion, ce qui pourrait entraîner des complications avec des symptômes plus graves et la propagation de la maladie.

Quant aux remèdes naturels, ils ne remplacent pas les thérapies pharmacologiques et les avis des médecins, mais améliorent seulement les symptômes et arrêtent leur propagation. Surtout, ils sont communs à d’autres maladies respiratoires :

1. Hydratation

La première recommandation est de consommer autant de liquide que possible, l’hydratation aide le corps à combattre les infections.

2. Régime alimentaire

Le régime doit être aussi léger et vitaminé que possible, à base de légumes et de fruits riches en vitamine C, sans matières grasses, sans aliments frits, sans alcool ni caféine.

3. Se gargariser avec du sel

Le sel en combinaison avec de l’eau, par le processus d’osmose, contribue à l’élimination des agents pathogènes situés dans les voies respiratoires.

4. Plantes médicinales

Propolis, mauve, camomille, échinacée, plantain ou pin ne sont que quelques-uns des remèdes aux propriétés, selon le cas, émollientes, apaisantes, antibactériennes, sédatives et anti-inflammatoires.

Pour cette condition, le Père Gilles vient à votre aide avec des préparations phytothérapeutiques. Avec la Cure Respiratorus , vous ressentirez une amélioration de votre gorge et de votre respiration.

 

2021-01-19T17:34:38+01:00