Glande thyroïde : l’influence des hormones thyroïdiennes sur le métabolisme

La glande thyroïde se comporte dans le corps humain comme une centrale électrique. À l’aide d’hormones synthétisées, elle régule divers organes et fonctions de la plus haute importance.

Outre le rôle essentiel dans le développement du système nerveux, du système cardiovasculaire et du système reproducteur, cette glande endocrine joue également un rôle clé dans le métabolisme.

• Glande thyroïde : Présentation
Nous parlons d’un petit organe. Chez un adulte, elle atteint à peine 25-30 grammes. Nous parlons également de la plus grande glande du système endocrinien.

Elle a une structure particulière, composée de 2 lobes ovales et 1 pont qui les relie, d’où la forme du papillon. Au niveau anatomique, elle est positionnée à la base du cou (derrière l’œsophage, devant la trachée et le larynx).

Sa fonction première est de produire des hormones thyroïdiennes, notamment :

– Triiodothyronine – contient 3 atomes d’iode et est également appelée T3
– Thyroxine – en raison des 4 atomes d’iode, elle est également connue sous le nom de T4.

À leur tour, les hormones thyroïdiennes sont sous l’influence directe d’une autre hormone, la TSH (Thyroid Stimulating Hormone), libérée par l’hypophyse.

Pour comprendre comment la condition thyroïdienne est présentée, une série de tests sanguins sont effectués qui évaluent à la fois les niveaux T3 et T4, ainsi que la TSH.

• Les effets des hormones thyroïdiennes sur le métabolisme.
Grâce aux hormones sécrétées, l’activité de la thyroïde est très étendue. Elle contrôle chaque cellule du corps humain et toutes les fonctions vitales, avec des effets directs sur :

– Métabolisme basal et énergétique
– Système nerveux
– Système cardiovasculaire
– Le système reproducteur

Aujourd’hui, nous allons nous concentrer sur le métabolisme, un ensemble de réactions chimiques qui ont lieu dans chaque cellule. Les hormones T3 et T4 décident de la vitesse à laquelle le corps a besoin de travailler et comment utiliser les nutriments pour produire de l’énergie.

• Glande thyroïde et métabolisme basal
Tout d’abord, elle régule le métabolisme basal, c’est-à-dire tout ce qui signifie consommation d’énergie au repos.

Ce paramètre reflète l’énergie minimale requise pour soutenir les fonctions vitales (respiration, digestion, circulation sanguine, etc.). Ses valeurs sont exprimées en kilocalories et représentent environ 45 à 75% des “brûlures” quotidiennes.

Augmenter le niveau d’hormones thyroïdiennes dans le sang entraîne une augmentation de la consommation d’oxygène et de la vitesse à laquelle le corps utilise les réserves d’énergie.

Une conséquence directe est l’intensification du réflexe pour produire de la chaleur et de l’énergie, un phénomène connu sous le nom de thermogenèse.

• Glande thyroïde et métabolisme énergétique
La glande thyroïde s’occupe également des réserves d’énergie :

– Métabolisme des glucides – À des concentrations normales, les hormones thyroïdiennes favorisent l’absorption du glucose dans les cellules, tout en améliorant l’action de l’insuline.
– Métabolisme lipidique – En cas d’hyperactivité, favorise la lipolyse. Simultanément à l’épuisement des dépôts lipidiques, la disponibilité des acides gras augmente. Au lieu de cela, lorsqu’elle est «paresseuse», elle provoque une lipogenèse, l’effet inverse de la lipolyse. Cela signifie qu’elle facilite la formation de tissu adipeux.
– Métabolisme des protéines – Les hormones thyroïdiennes stimulent également la synthèse des protéines. Mais leur présence en excès facilitera le catabolisme des protéines (les protéines se décomposent en acides aminés), au détriment de la masse musculaire.

• Recommandations
Notre proposition aujourd’hui est le pack Tiroidianus . Le mélange de plantes médicinales entrant dans la composition de la tisane et de la teinture soutient le bon fonctionnement de cette glande endocrine, contrôlant également l’équilibre des hormones libérées.

 

Pack Tiroidianus