Syndrome des jambes sans repos (SJSR) : causes et remèdes

SJSR ou Syndrome des Jambes Sans Repos… À première vue, cela semble un nom presque ridicule. Mais ça ne l’est pas.

Peut-être parce qu’elle affecte un pourcentage important de la population mondiale, peut-être parce qu’elle entraîne non seulement des conséquences désagréables, peut-être parce qu’elle a un impact défavorable sur la vie sociale…
Ou, peut-être pour tout cela ensemble.

Dans un post précédent, vous avez découvert ce qu’est le syndrome des jambes sans repos, comment il se manifeste et quelles en sont les conséquences. Il reste à révéler les causes et quelles possibilités vous avez pour résoudre le problème.

• Qu’est-ce qui cause SJSR ?
Dans la plupart des cas, on ne peut pas parler de “responsable”. Mais il semble que la composante génétique ait un rôle décisif. Plus précisément, de nombreux enfants diagnostiqués ont au moins un parent qui présente des symptômes spécifiques au SJSR.

La liste peut ensuite continuer avec divers facteurs favorisants et de risque :

– Faible taux de fer – Le fer est essentiel à la formation de dopamine, une substance synthétisée par le cerveau, qui intervient dans le contrôle des mouvements;
– Grossesse – Chez la femme enceinte, le trouble est temporaire et disparaît quelques semaines après la naissance;
– Certains produits pharmaceutiques – Chez les patients atteints de SJSR, l’administration de médicaments (antidépresseurs, bêta-bloquants, antihistaminiques, etc.) peut accélérer et exacerber les symptômes;
– Présence de pathologies – Le syndrome peut être associé à un certain nombre de maladies telles que la polyarthrite rhumatoïde, l’amylose, la maladie cœliaque, la maladie de Lyme et la maladie de Parkinson.

Que pouvez-vous faire pour améliorer votre SJSR ?
Bien qu’il n’existe aucun médicament capable de guérir le syndrome, nous pouvons parler d’un ensemble de thérapies qui calment les symptômes.

À première vue, le premier remède capable de soulager l’inconfort est de bouger les jambes. Mais les solutions ne se limitent pas à cela :

a. Massez vos pieds !
Grâce au massage, les muscles se détendent. Les exercices d’étirement ont un effet similaire.

b. Prenez soin de l’hygiène du sommeil !
Dormez dans une pièce aérée, pour le dîner évitez les aliments caloriques, ajustez l’heure du coucher, etc.

c. Chouchoutez-vous avec des bains chauds !
Se baigner dans de l’eau tiède avant de se coucher aide à détendre les jambes et à soulager la douleur.

d. Utilisez des compresses !
Une autre proposition consiste à alterner des compresses ou des enveloppes chaudes avec des compresses froides. En alternant chaleur et froid, la perception des symptômes peut changer.

e. Améliorez votre alimentation !
Si la pathologie est déclenchée par une carence en fer, mangez des aliments riches en fer (foie de boeuf, crustacés, œufs, noix, légumineuses, chocolat amer, etc.).

Si vous reconnaissez ces symptômes ou si vous souffrez simplement d’insomnie, nous vous recommandons les produits Le Père Gilles, Cure NERVOCALMUS pour Dépression, Insomnie, Stress . Ils peuvent aider à réduire le stress et l’anxiété, favorisant un sommeil paisible et reposant.