Combien de personnes accordent de l’importance aux infections des voies urinaires ?

Et combien d’entre eux sont traités avec des plantes médicinales contre la cystite ?

Probablement pas autant que ceux qui tombent malades. Et ici, une fréquence majeure est vérifiée parmi les représentants du beau sexe. Dans leur cas, la cystite reste une sorte de rendez-vous incontournable qui se répète avec une certaine fréquence.

Plantes médicinales pour la cystite

Pour ceux qui ont été familiarisés avec la maladie au moins une fois dans leur vie, il existe différents remèdes naturels qui peuvent aider à la prévenir et même à la traiter.

Découvrons ensemble quelles plantes médicinales protègent la vessie :

  • Ortie

Grâce aux composés “précieux” (phytostérols, tanins, sels minéraux), l’ortie a un effet calmant et désinfectant. En réduisant l’acidité de l’urine, la miction est moins douloureuse. En même temps, il désinfecte l’ensemble des voies urinaires et contribue à l’élimination des bactéries. Il peut être utilisé en parfaite collaboration avec des traitements antibiotiques.

  • Prêle

La prêle a toujours été considérée comme un remède efficace pour le traitement de la cystite. La plante facilite le processus de diurèse (mécanisme par lequel l’urine est formée et éliminée). Par la présence de flavonoïdes et de sels minéraux, d’une part il stimule les fonctions rénales, d’autre part, il désinfecte les voies urinaires.

  • Canneberges (cranberry)

Les canneberges sont connues pour leurs propriétés anti-inflammatoires. Par exemple, le jus peut être utilisé à la fois pour prévenir la cystite récidivante et pour soulager les symptômes. Les substances flavonoïdes empêchent la localisation de “mauvaises” bactéries sur les parois de la vessie et aident à prévenir les infections.

Herbes médicinales pour la cystite : recommandations

Protégez-vous avec des remèdes à base de plantes pour la cystite! Un exemple de “comportement” exemplaire est le thé RENALUS pour les troubles rénaux, utilisé en combinaison avec des teintures du même nom.

Les deux préparations sont obtenues à partir d’un mélange d’herbes aux propriétés médicinales telles que le raifort, la canneberge ou la soie de maïs.